Retour sur des fermetures d’écoles un peu hâtives…

Aujourd’hui, vendredi 3 juin 2016 a été une journée avec très peu d’élèves dans les écoles de la commune (moins de 10% des effectifs).

La raison est simple : hier, jeudi 2 juin, les services de l’Education Nationale de notre département de l’Essonne (qui à la DSDEN ? On ne sait pas précisément…), ont donné l’ordre de fermer les écoles vendredi toute la journée, suite à une information préfectorale due au risque d’inondation. Cette obligation a été transmise vers 17h aux directeurs des écoles de Saint-Germain-lès-Arpajon, par l’Inspectrice de l’Education Nationale (IEN) de notre circonscription, à l’identique du reste du département. Les directeurs d ‘école de Saint-Germain ont alors immédiatement pris le temps d’appeler toutes les familles pour prévenir de la fermeture des écoles le lendemain, comme il leur a été demandé par leur hiérarchie. Nous les remercions pour leur réactivité et leur disponibilité.

Pour notre ville, quand Monsieur le Maire, Norbert SANTIN, apprend l’information, il contacte immédiatement Madame le sous-Préfet de Palaiseau, Chantal CASTELNOT, qui lui répond qu’aucun ordre n’a été donné dans ce sens. Ainsi la Mairie commence à communiquer à travers son site internet, son compte Facebook et à travers tous ses contacts, que les écoles seront ouvertes normalement et que toute autre information est nulle et non avenue.

L’IEN a recontacté les directeurs d’écoles vers 20h30-21h00 seulement, pour leur donner officiellement le contre ordre : annuler les fermetures des écoles et accueillir normalement les élèves… Et c’est là que s’est posée la question (du moins pour nous, association de représentants des parents d’élèves) : devons-nous faire marche arrière et contacter à nouveau toutes les familles alors qu’elles ont pris leurs dispositions ? Les prévenir après 21h00 ? Certains directeurs d’écoles n’étaient plus joignables non plus… Bref, la panique pour tous.

Côté AGPE, nous avons fait le choix de ne pas communiquer le contre ordre pour éviter de compliquer la situation côté familles. En effet, le collège a maintenu sa fermeture, deux directeurs restaient injoignables (pour autant ils ne sont pas tenus d’être joignables après leur service), nous n’avions plus la garantie de contacter toutes les familles et encore une fois, de rechanger l’organisation initialement chamboulée. Nous avons en revanche été présents sur les sept écoles et le collège, ce matin, pour expliquer la situation aux parents au côté des enseignants. Les parents étaient plutôt compréhensifs.

La Mairie est vraiment mécontente de ce « cafouillage » de la Direction Départementale de l’Education Nationale, car au-delà de la gestion de cette situation, il y a eu des cantines vides ; cela se traduit à pas moins de 650 repas mis à la poubelle et à rembourser aux parents d’élèves de la commune. La Mairie a fait savoir qu’elle demandera des explications à l’IEN ainsi qu’un dédommagement (à suivre car la Mairie ne manquera pas de revenir vers nous pour expliquer la situation).

Quant à nous, l’AGPE, nous nous interrogeons sur le fond du problème : la ville de Saint-Germain-lès-Arpajon vient de finaliser tous les Plans Particuliers de Mise en Sécurité (PPMS) pour gérer des situations de danger immédiat dans nos écoles avec les équipes pédagogiques. Les inondations peuvent s’inscrire dans cette logique (du moins pour les écoles en zone inondable, à savoir une seule dans notre ville).

Nous nous rendons compte par cet épisode épique qu’il existe un problème dans la coordination de la transmission des informations entre la Mairie et la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale, qui, à notre sens devraient être conjointes.

Ainsi, nous invitons la Mairie et la DSDEN à s’imposer un processus afin que les décisions de fermeture d’écoles, d’évacuation ou toute autre action d’urgence, soit coordonnée à minima par Monsieur le Maire et Madame l’Inspectrice de l’Education Nationale.

Jean-Marie Guéro

Président de l’AGPE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.